Notre sĂ©rie « My Day As … »

🎥 Suivez notre série « My Day As … at @Expertime » sur notre compte Instagram @expertimeofficiel 

Cette semaine, c’est Sofiène, DataEngineer, qui présente en story son job, sa team, ses projets.

Chaque mois, nous donnerons la parole en toute liberté à un collaborateur Expertime pour parler de son métier, son quotidien professionnel durant une semaine.

Alors, n’attendez plus ! Suivez-nous sur insta @expertimeofficiel !

Expertime dans le Top 10 des classements HappyCandidates et HappyAtWork !

Magnifique soirée Trophées Labels Employeurs, organisée par ChooseMyCompany au Paradis Latin. Expertime se place 2eme dans le Top 10 du classement HappyCandidates dans la catégorie des sociétés de moins de 1000 salariés et 10ème sur l’enquête HappyAtWork sur la région Grand Ouest.

A cette occasion, nous avons Ă©tĂ© citĂ© dans Les Echos : lire l’article.

Choose My Company nous résume les grandes tendances rh du marché et les secrets des 8563 entreprises participantes (282 accreditations) :

– l’Ă©coute active de ses collaborateurs pour avancer

– la motivation des Ă©quipes par des actions RH et managĂ©riales ciblĂ©es

– une augmentation des Ă©valuations des entreprises multipliĂ©es par 7 (type Glassdoor, …)

– l’innovation, l’autonomie et des Ă©valuations justes permettent de faire progresser les collaborateurs

– la motivation  est principalement basĂ©e sur la confiance, la reconnaissance et l’évolution des salariĂ©s

– l’agilitĂ© des Ă©quipes est une force pour les entreprises

Merci à l’équipe CMC et à AnneJaubert qui nous suit depuis le début de cette belle aventure.

Nous sommes fiers de cette accréditation aux Labels HappyCandidates et HappyatWork, fruits d’un travail de qualité de l’équipe RH Laura GUEGUENAurélie Join-Lambert Sixtine Tixier Aristote LUSAMBA BEYA et de l’ensemble des salariés Expertime !

Venez dĂ©couvrir nos offres d’emploi !

A très bientôt en entretien pour décrocher votre poste idéal chez Expertime !

Nous vous réserverons le meilleur accueil 🙂

[EXPERT’NEWS] Expertime dans le JT France 2 !

Nous sommes ravis et fiers de vous partager le reportage du JT de France 2 sur le programme de recrutement d’Expertime via la cooptation.

Merci Ă  tous les participants !

Quelques détails sur notre programme de cooptation :

Nous proposons ce programme depuis plusieurs annĂ©es. Il permet Ă  nos salariĂ©s de gagner des primes (jusqu’à 2500 euros pour un profil Expert !). En 2019, le lancement d’une plateforme interne, fournie par une start up lilloise Keycoopt, facilite le partage des offres d’emploi du Groupe par nos salariĂ©s. Cet outil permet aussi de tĂ©lĂ©charger des profils de leur rĂ©seau (CV ou profil linkedin) en indiquant des recommandations.

Les collaborateurs gagnent en rapidité et peuvent suivre l’avancement du traitement de la candidature recommandée.

L’Ă©quipe RH gagne en rĂ©activitĂ© et en traçabilitĂ© des candidatures cooptĂ©es.

Tout le monde est  gagnant !

Nos projets futurs d’animation du programme : des concours sont en prĂ©paration pour Ă©lire les meilleurs coopteurs du trimestre, de l’annĂ©e. Nous envisageons Ă©galement d’ouvrir notre programme aux freelances qui travaillent rĂ©gulièrement pour nous et pourquoi pas d’autres partenaires de confiance qui connaissent notre culture d’entreprise et nos modes de travail. A suivre donc …!

Digital : les secteurs et les métiers qui recrutent le plus en 2019

Les recrutements dans le digital se poursuivent en 2019  : cette année, 49% des entreprises envisagent de recruter plus d’experts du numérique et 45% autant qu’en 2018, selon le dernier baromètre de l’Institut Mines-Telecom.

Les Entreprises de Services Numériques (ESN) et les groupes de Conseil en Ingénierie contribuent majoritairement à cette dynamique  : 63% déclarent accroître leur volume d’embauche cette année.

Les cabinets Conseil maintiennent eux aussi un rythme soutenu : la moitié assure recruter davantage cette année et l’autre autant qu’en 2018. Côté Editeurs de Logiciel, la moitié des entreprises envisage également de recruter davantage que l’année dernière.

Forte demande pour les métiers du Big data, cyber-sécurité et IA 

Selon cette étude, les compétences les plus recherchées sont liées à la “science des données”, attendues par 10% des répondants. Les experts du Big Data sont très prisés par l’industrie télécom et électronique (10%) et dans le conseil en ingénierie (9%).

Les entreprises recherchent également des spécialistes de la cyber-sécurité. Pour le cabinet conseil Magellan Consulting, la tension sur ce métier est croissante : “au-delà de l’obligation de se mettre en conformité avec des normes plus contraignantes, les directions générales de nos clients ont pris conscience des menaces et investissent pour sécuriser davantage les systèmes d’information”.

Les profils dotés de compétences en intelligence artificielle, notamment chez les ingénieurs sont également très sollicités. D’après l’étude, l’IA pèse déjà 11% des demandes de compétences dans ce secteur.

Photographie du secteur et « portrait-robot » du salarié du digital :

En 2017, le numérique représentait 41.055 établissements en France. D’après Pôle emploi, les 739.453 salariés de ce secteur sont prédominants dans l’informatique (46 %) et les télécommunications (19 %), l’édition de logiciel (14 %), l’industrie (11 %) et le commerce (10 %)

Le « portrait robot » du salarié du digital : il s’agit d’un homme (70 %), en CDI (93 %), qui a entre 30 et 39 ans (29 %), et qui travaille en Ile-de-France (46 %), le plus souvent dans une TPE.

Expertime signe un partenariat avec la Grande Ecole du Numérique

Nous avons le plaisir de vous annoncer la signature d’un partenariat avec la Grande Ecole du NumĂ©rique.

Depuis plusieurs annĂ©es, Expertime recrute des profils dĂ©veloppeurs issus d’Ă©coles bĂ©nĂ©ficiant du Label GEN : Web@cademy, Coding academy, Simplon.co, Ecole 42, …

A propos de la GEN :

Ce partenariat renforce notre engagement auprès de ces écoles en accompagnant les formations et les apprenants de la GEN.

Lancée par le Président de la République le 17 septembre 2015, la Grande École du Numérique est un réseau de plus de 700 formations aux métiers du numérique, reconnues pour leur qualité et leur démarche innovante. La Grande École du Numérique porte une double ambition : répondre aux besoins croissants en compétences numériques sur le marché de l’emploi et favoriser l’inclusion des publics éloignés de l’emploi et de la formation.

Au total, 50 000 postes seraient aujourd’hui non pourvus dans le secteur du numĂ©rique et plus de 190 000 postes seraient Ă  pourvoir d’ici Ă  2022[1]. En parallèle, environ 150 000 jeunes se retrouvent en situation de dĂ©crochage chaque annĂ©e. Près de 1,9 million de jeunes de 15 Ă  29 ans n’étaient ni en emploi ni en formation dĂ©but 2013, soit 17 % de cette classe d’âge[2], avec une forte concentration dans les territoires fragiles, en particulier les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) mais aussi les territoires ruraux isolĂ©s et les outre-mer.

Dans ce cadre, la GEN identifie et fédère au travers d’un label d’excellence « Grande École du Numérique » les formations aux métiers du numérique.

Les formations labellisées « Grande École du Numérique » s’adressent aux jeunes en situation de décrochage ainsi qu’aux personnes en besoin de reconversion. Elles ont également pour ambition de favoriser la mixité numérique, les formations étant rarement implantées dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et les femmes étant encore trop peu présentes dans ces métiers.

Ces formations préparent leurs apprenants aux nombreux métiers du numérique, tels que ceux du développement web, du marketing digital, de la médiation numérique, des fablabs, du e-commerce, de la data ou encore de la cybersécurité.

 

[1] DARES, France Stratégie : « Les métiers en 2022 : résultats et enseignements, Rapport du groupe Prospective des métiers et qualifications » (2015)

[2] Conseil d’analyse économique, « L’emploi des jeunes peu qualifiés en France », Les notes du Conseil d’analyse économique, n°4 (avril. 2013)

Les mĂ©tiers les plus prisĂ©s en 2018 sont…

Avec la transformation digitale des entreprises, le marché de l’emploi sur les métiers du numérique poursuit une dynamique croissante.

Parmi les cinq secteurs couverts par une étude du cabinet de recrutement Robert Half, ce sont les métiers du digital qui devraient le plus en profiter en 2018.

Cinq métiers dans le digital attirent en particulier l’attention des recruteurs : il s’agit du Directeur e-commerce, le Head of Social Media, le SEO Manager, le Traffic Manager et le Data Scientist.

Ainsi par exemple, toutes les offres d’emploi liés à la data vont nettement progresser en 2018.
les métiers liés aux réseaux sociaux (social media manager) se spécialisent de plus en plus et sont en forte hausse.

D’autres métiers liés à la transformation numérique connaissent également un franc succès tels que Consultant digital workplace, Ingénieur Consultant Cloud, Développeur full stack, UX designer.

La rareté des métiers dans le digital est aussi liée au fait que ces professions sont en train de se complexifier. Les profils et compétences recherchés par les recruteurs sont de plus en plus ciblés.

ConsĂ©quence de cette raretĂ© de profils : la durĂ©e moyenne de recrutement d’un cadre manager dans le digital est aujourd’hui de quatre mois.

Les arguments mis en avant par les entreprises se multiplient car la rĂ©munĂ©ration ne suffit pas pour attirer et conserver les meilleurs talents. Ainsi, selon l’étude, 71% des salariĂ©s placent l’intĂ©rĂŞt de leur poste avant leur salaire. Si le niveau de rĂ©munĂ©ration reste un critère clĂ©, la reconnaissance du travail accompli, l’Ă©quilibre entre vie-privĂ©e et vie professionnelle ou les possibilitĂ©s de faire progresser sa carrière au sein de l’entreprise sont Ă©galement dĂ©terminants pour les salariĂ©s.