Focus métier : Ingénieur Big Data

Les origines du BIG DATA

Le terme « Big Data » est apparu pour la première fois en 1997 dans un article publié par deux chercheurs de la Nasa : Michael Cox, et David Ellsworth. A cette époque, les deux chercheurs mettent déjà en lumière l’augmentation du volume de données produit par la population et la difficulté des systèmes à pouvoir traiter ce volume grandissant. Les spécialistes annoncent aujourd’hui une augmentation de 4 300 % de la génération annuelle des données d’ici à 2020. (Source : CSC)

Cette croissance exponentielle des données, presque incroyable, a donné naissance à de nombreuses questions et spéculations. Sans toujours savoir précisément de quoi il s’agit, on prête en effet de nombreuses vertus à l’exploitation des Big Data pour les entreprises : la croissance de l’activité et la domination du marché entre autres. Mais attention ! Encore faut-il savoir bien exploiter cette explosion de données, c’est là le véritable enjeu de la tendance.

Les missions principales de l’ingénieur BIG DATA

L’ingénieur BIG DATA se charge de valoriser les données d’une entreprise dans le sens mathématique et informatique du terme. Pour ce faire, il jongle avec des millions voire des milliards de données à l’aide de logiciels pointus.

Il classe les infos recueillies en fonction des demandes de leur client, supérieur hiérarchique ou service annexe s’ils sont salariés d’une entreprise ou organisme extérieur s’ils travaillent en tant que consultant. Il transforme les données en informations exploitables.

Le rôle de l’ingénieur BIG DATA est de concevoir l’architecture, la mise en place et la configuration des clusters, l’implémentation des algorithmes, les tests techniques, le contrôle qualité et cohérence du résultat, l’élaboration des spécifications techniques et de temps en temps, la veille technologique pour rester au fait des dernières innovations de son secteur.

L’objectif de ses opérations se définit notamment dans le classement des informations suivant la demande des clients.

Profil

L’ingénieur Big Data est d’abord un spécialiste d’Internet et des systèmes de données numériques. Ce professionnel maîtrise en outre l’anglais technique, sa langue de travail, à la perfection.
Rigoureux, méthodique et organisé, il possède aussi de solides compétences en gestion, qui lui permettent de chiffrer les projets auxquels il contribue et de tester leur viabilité économique.
Des compétences en communication écrite et orale sont précieuses, afin de présenter ses rapports. Il doit savoir travailler en équipe.

Compétences

Une compétence accrue dans le domaine des technologies de développement comme Java ou Scala (Python) est également appréciée. En termes d’infrastructure de développement, il doit connaître les cadriciels tels que Hadoop, Hive, Spark, Storm ou encore Pig. Côté base de données, ses outils préférés doivent être MongoDB ou encore Cassandra.

Formation professionnelle

Une formation École Ingénierie Informatique avec une spécialité Master Big Data (Bac+5) est recommandée.

Un Doctorat (Bac+8), spécialité Statistiques avec des connaissances en programmation orientée objet et en bases de données NoSQL peut également attirer les recruteurs.

Salaire

Un Ingénieur Big Data Junior gagne en moyenne 42 000 € par an.

Son évolution en entreprise avec l’expérience : architecte Big Data, chef de projet Big Data.