Digital : les secteurs et les métiers qui recrutent le plus en 2019

Les recrutements dans le digital se poursuivent en 2019  : cette année, 49% des entreprises envisagent de recruter plus d’experts du numérique et 45% autant qu’en 2018, selon le dernier baromètre de l’Institut Mines-Telecom.

Les Entreprises de Services Numériques (ESN) et les groupes de Conseil en Ingénierie contribuent majoritairement à cette dynamique  : 63% déclarent accroître leur volume d’embauche cette année.

Les cabinets Conseil maintiennent eux aussi un rythme soutenu : la moitié assure recruter davantage cette année et l’autre autant qu’en 2018. Côté Editeurs de Logiciel, la moitié des entreprises envisage également de recruter davantage que l’année dernière.

Forte demande pour les métiers du Big data, cyber-sécurité et IA 

Selon cette étude, les compétences les plus recherchées sont liées à la “science des données”, attendues par 10% des répondants. Les experts du Big Data sont très prisés par l’industrie télécom et électronique (10%) et dans le conseil en ingénierie (9%).

Les entreprises recherchent également des spécialistes de la cyber-sécurité. Pour le cabinet conseil Magellan Consulting, la tension sur ce métier est croissante : “au-delà de l’obligation de se mettre en conformité avec des normes plus contraignantes, les directions générales de nos clients ont pris conscience des menaces et investissent pour sécuriser davantage les systèmes d’information”.

Les profils dotés de compétences en intelligence artificielle, notamment chez les ingénieurs sont également très sollicités. D’après l’étude, l’IA pèse déjà 11% des demandes de compétences dans ce secteur.

Photographie du secteur et « portrait-robot » du salarié du digital :

En 2017, le numérique représentait 41.055 établissements en France. D’après Pôle emploi, les 739.453 salariés de ce secteur sont prédominants dans l’informatique (46 %) et les télécommunications (19 %), l’édition de logiciel (14 %), l’industrie (11 %) et le commerce (10 %)

Le « portrait robot » du salarié du digital : il s’agit d’un homme (70 %), en CDI (93 %), qui a entre 30 et 39 ans (29 %), et qui travaille en Ile-de-France (46 %), le plus souvent dans une TPE.